Les nouvelles technologies développées par le projet Marineff amélioreront l’état écologique des eaux dans lesquelles elles seront déployées. Pendant le projet, 7 sites différents, disséminés dans la zone FMA, bénéficieront de ces améliorations. Les améliorations de l’état écologique des eaux seront mesurées par une amélioration d’au moins 15% des 6 principaux descripteurs de l’état écologique par rapport à l’état initial (avant le déploiement des infrastructures biomimétiques).

La rentabilité économique des IM biomimétiques est assurée en travaillant sur la base de matériaux et de techniques de constructions connues pour garantir surcoût négligeable (<5%) par rapport aux technologies existantes. Nous accélèrerons la mise sur le marché de nos solutions par la création formations (MT5) et de business models à destination des donneurs d’ordre, maîtres d’œuvres et entreprises.

MT1 – Gestion de Projet

Responsable : ESITC Caen,  co-leader US

Les tâches de coordination couvrent les activités administratives, juridiques et financières. La gestion quotidienne est structurée pour assurer la communication entre les partenaires, l’organisation et le suivi des réunions, la coordination, le suivi et le contrôle des activités, la supervision des progrès techniques, parallèlement à l’assurance qualité et à la mise en œuvre des procédures financières

MT2 – Communication

Responsable : ESITC Caen

La communication du projet sera pilotée par l’ESITC et co-piloté par US avec l’appui d’UB et PNA.

Les actions de communication auront pour but de faire connaître le projet MARINEFF mais aussi la reconnaissance du rôle du programme FMA et du FEDER dans l’atteinte de résultats concrets en termes d’amélioration de la qualité des eaux côtières et transitionnelles.

MT3 – Opération pilote : IM biomimétique pour la création d’un habitat spécifique

Responsable : Université de Southampton

L’objectif de ce MT est de développer une nouvelle IM capable d’accueillir, protéger les huitres et améliorer leur survie et leur reproduction en milieu naturel. 2 sites expérimentaux seront développés conjointement en FR et au RU pour concevoir les matériaux et optimiser la solution technique. Ils permettront également d’améliorer la transférabilité de la solution en accompagnant une stratégie de restauration à long terme valable pour toute la zone F(M)A.

Après ces optimisations, une opération pilote à grande échelle sera développée dans le Solent avec l’immersion de 50 IM  dans une zone de 1ha accueillant 20 000 huîtres plates.

MT4 – IM biomimétiques pour l’amélioration de l’état écologique du milieu marin

Responsable : ESITC Caen, co-leader BU

Dans le MT4, nous développons des IM biomimétiques innovantes recréant directement en leur sein les habitats perdus. Pour cela, le partenariat regroupe des biologistes marins, des experts en matériaux et des professionnels des IM. La formulation conjointe de matériaux cimentaires adaptés à l’imitation des habitats naturels permettra de développer 3 IM:

  • une digue portuaire
  • des épis de lutte contre l’érosion
  • des mouillages pour la plaisance.

Pour garantir la transférabilité de nos résultats dans toute la Manche, nos technologies seront déployées sur 5 sites: 1 opération pilote à Cherbourg, et 5 sites expérimentaux dont Bournemouth et Isle de Wight, Ouistreham, Luc sur mer et Dinard.

MT5 – Réseau professionnel

Responsable : Bournemouth University Higher Education Corporation / co-leader PNA

Les innovations développées par Marineff ne peuvent être menées à bien qu’en concertation avec l’ensemble des parties prenantes. Or, pour garantir l’efficacité du projet, seul un nombre restreint de parties prenantes peut être inclus au projet en tant que PP. C’est pourquoi nous avons décidé de déployer un réseau professionnel avec les objectifs suivants : forcer la diffusion des résultats et accélérer la mise sur le marché des solutions techniques grâce à des formations dédiées ; recruter les représentants des parties prenantes qui seront intégrés aux groupes de travail des MT 3 et 4 ; pérenniser les résultats après la fin du projet grâce à la poursuite de ce réseau.